Séminaires et événements

11ème SIICLHA 25/26 novembre 2016

11ème Séminaire InterUniversitaire Internationnal sur la Clinique du Handicap
SIICLHA

Le handicap, une identité entre-deux

Université Paris Diderot
Contact : siiclha2016@gmail.com

www.siiclha.com

Comme les 10 séminaires qui l’ont précédé, le 11ème SIICHLA laissera une large place aux débats, aux ateliers et à la discussion autour de posters. Son objectif est la mise en relation de professionnels du terrain engagés dans la recherche, d’étudiants et d’enseignants-chercheurs. Le séminaire organise des ateliers spécifiques pour les doctorants qui peuvent exposer et discuter leurs travaux en cours ou achevés concernant la clinique du handicap. Des chercheurs, des professionnels, des étudiants québécois,  italiens, belges, suisses, algériens, marocains, tunisiens, anglais… participent activement au réseau.
Depuis sa création, le séminaire a adopté deux positionnements forts : explorer toutes les étapes de la vie ; travailler à partir  d’approches cliniques ayant recours à des disciplines et des théories diverses (psychanalyse, psychologie clinique, anthropologie, philosophie, sociologie, sciences de l’éducation). Ceci en s’intéressant aux travaux qui prennent en compte la complexité des dynamiques intrapsychiques et intersubjectives dans leurs dimensions des plus inconscientes ou plus conscientes, des plus individuels au plus collectives, l’une ne pouvant aller sans l’autre. Chaque séminaire donne lieu à la publication d’un livre à comité de lecture et un livre en anglais va paraitre chez Karnac en 2015. Depuis le début, les fondateurs du SIICHLA ont voulu explorer des problématiques fondamentales concernant les théories dans leurs articulations dynamiques avec les pratiques. Ils ont aussi eu à cœur d’accompagner et aussi de précéder des évolutions significatives dans la nature des questionnements sur ce thème.

Argumentaire de ce  11ème Séminaire :

L’identité de la personne en situation de handicap se situe souvent dans un entre-deux : ni valide ni handicapée, ni inclue ni exclue, ni pareille ni semblable. Ces personnes sont « au seuil de », dans un espace de liminalité. Entre normalité et anormalité, entre institutions spécialisées et milieu ordinaire, entre performance et déficience, elles cherchent une place dans la société, dans la famille, à l’école ou dans les milieux du travail, sans toujours la trouver. Ces difficultés apparaissent dans les situations cliniques, où elles induisent des effets transférentiels spécifiques et soulèvent des réactions contre-transférentielles particulières chez les professionnels.
Après le SIICLHA 2015, qui a étudié les transitions aux différents âges de la vie, il s’agira, en 2016, d’étudier les positionnements avec lesquels la personne en situation de handicap se voit obligée de composer. Prise de position subjective par rapport aux catégories et espaces qui lui sont proposées - ou assignées - par l’autre et aménagement d’une vie qui dialogue avec ces catégories-là.
Sur la question de l’identité, les personnes handicapées peuvent être considérées comme des pionniers ou des précurseurs. Elles ont une connaissance en la matière qui pourra être un enrichissement pour les groupes réduits (familles) ou élargis (société) auxquels elles appartiennent. Ainsi, les personnes en situation de handicap, en principe déficitaires et démunies, nous enseignent sur les processus complexes de construction et d’évolution identitaires. Elles créent des modalités d’existence d’une grande richesse, susceptibles de nourrir des réflexions innovantes sur la question même de l’identité, pour en dévoiler des aspects inattendus.
On voit alors se développer des constructions identitaires originales, qui attestent que l’identité est multiple et en constant changement, soumise aux mutations anthropologiques, proche des nouvelles identités contemporaines, virtuelles, hybrides, telles qu’elles se déploient sur les réseaux sociaux, remettant en question les catégories à la suite des disability studies et des gender studies et dont le modèle pourrait être le nouveau paradigme du « métissage » proposé par E. Glissant.
Malgré elles, les personnes en situation de handicap ont été amenées à explorer des terrains de l’identité, aux marges, insolites, inédits, qui pourraient être une contribution pour la communauté humaine élargie.
Nous nous réjouissons de vous retrouver à cette occasion,

Albert Ciccone, professeur (CRPPC), Université Lyon 2
Marcela Gargiulo, MCF (PCPP), Université René-Descartes Sorbonne-Paris-Cité
Simone Korff-Sausse, MCF (CRPMS), Université Denis-Diderot
Sylvain Missonnier, professeur (PCPP), Université René-Descartes Sorbonne-Paris-Cité
Roger Salbreux, pédopsychiatre (ANECAMSP), Paris
Régine Scelles, professeur (CLIPSYD), Université Paris-Lumières

***

POUR MEMOIRE, LES PUBLICATIONS DU SIICLHA :

Un premier livre réunissant certaines des contributions du premier séminaire (Paris, 2006) a été publié : CICCONE A., KORFF-SAUSSE S., MISSONNIER S., SCELLES R., (2007). Cliniques du sujet handicapé. Actualité des pratiques et des recherches. Toulouse, Érès.

un  deuxième, réunissant certaines des contributions du deuxième séminaire (Nanterre, 2007) : CICCONE A., KORFF-SAUSSE S., MISSONNIER S., SCELLES R., (2008). Handicap : l'éthique dans les pratiques cliniques. Toulouse, Érès.

un troisième donnant suite au séminaire de Rouen en 2008 : CICCONE A., KORFF-SAUSSE S., MISSONNIER S., SCELLES R., (2009), La vie psychique des personnes handicapées, Toulouse, Érès.

un quatrième donnant suite au séminaire de Lyon en 2009 : CICCONE A., KORFF-SAUSSE, MISSONNIER S., SALBREUX R., SCELLES R., (2010), Handicap, identité sexuée et vie sexuelle, Toulouse, Érès.

un quatrième donnant suite au séminaire de Boulogne en 2010 : MISSONNIER S. (dir.) CICCONE A., KORFF-SAUSSE S., SALBREUX R., SCELLES R., (2012) Honte et culpabilité dans la clinique du handicap, Toulouse, Eres.

un cinquième donnant suite au séminaire de Paris en 2011 : KORFF-Sausse, S. (dir.) CICCONE A., MISSONNIER S., SCELLES, R., (2013), Art et handicap. Enjeux cliniques ? Toulouse : Érès.


un sixième donnant suite au séminaire de Rouen en 2012 : SCELLES R. (dir.), CICCONE A., KORFF-SAUSSE S., MISSONNIER S., SALBREUX R., Famille, culture et handicap, Toulouse : Érès.

un septième donnant suite au séminaire de Lyon en 2013 : CICCONE A. (dir.), SCELLES R., KORFF-SAUSSE S., MISSONNIER S., SALBREUX R., Handicap et violence, Toulouse : Érès.

un huitième donnant suite au sémninaire de Boulogne en 2014, GARGIULO M, MISSONNIER S. (dir.) CICCONE A., KORFF-SAUSSE S., SALBREUX R., SCELLES R., Et si le handicap n'était pas une maladie, Toulouse : Érès.

|